Le chat Égyptien, de l’Égypte antique à aujourd’hui

Le chat Égyptien, de l’Égypte antique à aujourd’hui

de lecture

Alors que vous lisez cet article, votre petit chat est probablement avec vous, en pleine balade ou en train de dormir dans son panier. Aujourd’hui les chats font parties de notre quotidien, ils ont une place particulière dans notre société et sont même les animaux domestiques les plus fréquents dans les foyers français. Mais d’où viennent nos boules de poils préférées ? Comment ont-ils été domestiqués par l’Homme ?

Chez Animoment, nous sommes passionnés par les chats et par leur histoire. Nos experts vous ont donc préparé un récapitulatif de tout ce que nous savons aujourd’hui sur le chat égyptien : son rôle dans le quotidien des Égyptiens, sa place dans la mythologie et son évolution à travers les âges. Vous découvrirez aussi les différentes races de chats égyptiens ayant existées, ainsi que les races encore présentes aujourd’hui.

Prêt pour un voyage félin en Égypte antique ? 🐱🇪🇬

Pourquoi les Égyptiens vouaient-ils un culte aux chats ?

Les anciens Égyptiens ont vénéré de nombreux animaux pendant des milliers d'années. Les animaux étaient vénérés pour différentes raisons. Les chiens étaient appréciés pour leur capacité à protéger et à chasser, mais les chats étaient considérés comme les plus spéciaux. Les Égyptiens croyaient que les chats étaient des créatures magiques, capables de porter chance aux personnes qui les hébergeaient.

1- Un animal vital au quotidien

En tant que société essentiellement agraire, les anciens Égyptiens avaient un problème particulier avec les souris, les rats et les serpents qui menaçaient les stocks de nourriture, de grain notamment. Ils ont rapidemment compris que les chats sauvages s'attaquaient à ces nuisibles et ont donc commencé à laisser de la nourriture devant leurs foyers (comme des têtes de poissons) pour inciter les chats à leur rendre visite régulièrement. Cela convenait parfaitement aux chats car la proximité des établissements humains leur fournissait non seulement une réserve de nourriture (les rongeurs et la nourriture laissée par les humains) mais les aidait également à éviter les grands prédateurs. Au fur et à mesure les chats ont peu à peu été accueillis à l'intérieur des foyers et ont finalement consenti à emménager avec les humains et à élever leurs chatons dans la sécurité de la maison. 

Leur régime alimentaire a quelque peu changé car ils ont été nourris par des humains et les programmes d'élevage ont renforcé certaines caractéristiques de ces félins autrefois sauvages. Les anciens Égyptiens chassaient même avec leurs chats, un exploit étonnant de coopération avec un animal réputé pour son individualisme obstiné. Plus important encore, ils aimaient et respectaient leurs chats car ils étaient des compagnons enjoués et affectueux, mais aussi des prédateurs très intelligents et habiles.

Les chats étaient également importants dans l'interprétation des rêves. Apparemment, voir un chat dans un rêve était un présage de bonne récolte. ✨

pendentif egyptien chat

2- Croyances et Dieux - La déesse Bastet

Les anciens Égyptiens étaient respectueux envers les animaux qui partageaient leur monde et associaient beaucoup d'entre eux à des divinités ou à des caractéristiques humaines. Cependant, aucun animal n'était tenu en aussi haute estime que le chat. Les chats étaient étroitement liés à un certain nombre de dieux et de déesses et étaient considérés comme des demi-dieux à part entière.

L'une des premières divinités de l'Égypte ancienne était la déesse Mafdet, qui était vénérée par les personnes cherchant à se protéger contre les animaux venimeux comme les serpents et les scorpions. Elle était représentée sous diverses formes féroces et félines, le plus souvent sous la forme d'une femme à tête de lion, de guépard ou de chat domestique (bien qu'elle ait parfois été représentée sous la forme d'un chat à tête de femme). Parce que les chats pouvaient protéger contre les petits monstres qui rendaient les maisons égyptiennes dangereuses, Mafdet était considéré comme la protectrice de la maison et du royaume lui-même

Plus tard dans l'histoire égyptienne, la déesse Bastet (parfois simplement "Bast") a remplacé Mafdet en tant que déesse féline. Comme Mafdet, elle était considérée comme une farouche protectrice du foyer (et surtout des enfants et de la royauté), en grande partie grâce à la capacité reconnue des chats à tuer les serpents, scorpions et autres nuisibles. Ses disciples l'appelaient "l'œil de Râ", le dieu du soleil et croyaient qu'elle surveillait férocement le monde et protégeait l'Égypte.

Déesse Bastet

Représentation de la déesse Bastet

Le chat est par conséquent devenu une espèce extrêmement protégée. les peines pour avoir blessé des chats étaient extrêmement lourdes tout au long de l'histoire égyptienne. Au plus fort de la popularité de Bast, tuer un chat, même accidentellement, était passible de la peine de mort. Diodorus Siculus a écrit : "Quiconque tue un chat en Égypte est condamné à mort, qu'il ait commis ce crime délibérément ou non".

Même un Romain qui aurait accidentellement tué un chat ne pouvait être sauvé  "ni par le roi Ptolémée d'Égypte, ni par la peur que Rome lui inspirait".

3- Un membre de la famille

Au fur et à mesure que les Égyptiens domestiquaient leurs chats, en faisant d'eux des membres précieux de la famille plutôt que de simples animaux semi-fertiles qui traquaient et protégeaient les maisons de leurs propriétaires, l'image de Bastet s'est beaucoup adoucie, elle est devenue la déesse de la famille, de la fertilité et de l'amour. Les Égyptiens ont commencé à considérer leurs chats comme des membres aimants et importants de leur famille et les ont traités avec autant de respect et de dignité que leurs propres enfants. 

Les adeptes du culte de Bastet momifiaient leurs chats et les pleuraient de la même manière qu'ils pleuraient les membres humains de leur famille et de la même manière que nous, amoureux des chats, pleurons la perte de nos compagnons adorés. 😿

chat momifié

Momie de chat présente au département égyptien du Louvre

Pour honorer ces animaux de compagnie précieux, les familles les plus riches les habillaient de bijoux et leur donnaient des friandises dignes de la royauté. En signe de deuil, les propriétaires des chats se rasaient les sourcils et les pleuraient jusqu'à ce que leurs sourcils repoussent.

Anecdote intéressante, Hérodote - historien et géographe grec - a également rapporté que les Perses ont utilisé l'amour des Égyptiens pour les chats contre eux. Les Perses auraient capturé un grand nombre de chats pour les relâcher sur le champ de bataille à l'extérieur de Pelusium. Lorsque les Égyptiens ont vu les chats terrifiés courir sur le champ de bataille, ils auraient préféré se rendre que de risquer de faire du mal à leurs bien-aimés.

Le déclin du chat en Egypte

Aujourd’hui, le chat n’a plus la même importance qu’a son apogée. Deux éléments majeurs ont entrainé ce déclin :

Tout d’abord, l’édit de Thessalonique promulgué par l'empereur romain Théodose 1er le 27 février 380 qui exigea l'adoption du christianisme par toute la population de l’empire. Ce décret marqua la fin des cultes païens en Égypte et de l’adoration de la déesse Bastet et des temples créés à son image.

Le second élément fut le recul des maladies et de la peste dont le chat freinait la transmission notamment en éliminant les rongeurs.

Ces deux éléments ont entrainé en quelques décennies, le passage du chat de demi-dieu à simple animal de compagnie.

Les races de chats Égyptien

1- À l’époque de l’Égypte antique

Il y avait deux races principales de chats originaires de l'Égypte ancienne. Le chat de la jungle (Felis chaus) et le chat sauvage africain (Felis silvestris lybica). Ce dernier avait un tempérament plus calme et était donc plus souvent domestiqué que son parent plus sauvage. Les deux espèces ont finalement fusionnées pour créer une nouvelle race qui était étroitement liée au Mau égyptien moderne. Au fur et à mesure que le chat était domestiqué, d'autres changements de tempérament et d'apparence sont apparus. Les chats sont devenus plus colorés (car le besoin d'être camouflé de façon presque permanente a diminué), leur corps est devenu plus petit et moins musclé (en raison des changements de régime alimentaire et d'activité), leur cerveau est devenu plus petit (en raison de la réduction des instincts de survie nécessaires) et ils ont développé une tolérance accrue pour les humains.

chat egypte antique

Le chat de la jungle (Felis chaus) et le chat sauvage africain (Felis silvestris lybica)

2- Les chats égyptiens aujourd’hui

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il existe très peu de races de chats qui trouvent réellement leurs origines en Égypte.

Premièrement, vous ne trouverez pas les Sphinx, célèbres chats sans poils dans cette liste. Contrairement à ce que leur nom indique, ils proviennent ne proviennent pas d’Afrique mais du Canada.

Il existe seulement deux races de chats originaires d’Égypte :

Le chat Abyssin

Les origines du chat Abyssin ne sont pas certaines, mais tout indique qu'elles remontent à l'Egypte ancienne. Son nom vient d'Abyssinie, un nom autrefois porté par le territoire de l’Éthiopie, pays très proche de l’Égypte.

Les chats Abyssins sont légers et agiles. Leur poil est de couleur sable, similaire à celui des pumas, foncé au niveau de la colonne vertébrale et plus clair au niveau de l'estomac. Sur son visage très fin se dressent deux grandes oreilles, lui donnant un aspect sauvage. Ses yeux sont généralement d'une couleur vive et claire, souvent jaune ou vert.

Il est tout à fait possible d’adopter ou d’acheter un Abyssin en France. Quant à son prix, vous devrez au moins débourser 1000 euros.

Chat abyssin

Le chat Abyssin et ses grandes oreilles

Le Mau égyptien

Le Mau égyptien est probablement le plus connu des chats égyptiens. "Mau" est le mot qu'utilisaient les égyptiens pour appeler les chats, sa sonorité étant similaire à celle qu'émettent ces félins domestiques.

Son pelage est de couleur claire et est tacheté de couleurs sombres, semblables à celles d’un chat européen. Son corps ressemble à celui du chat abyssin mais il est tout de même plus allongé et musclé. Il se démarque par ses grands yeux bridés qui s’incurvent légèrement vers le haut. Quant à la couleur de ses yeux, elle peut varier entre le vert et l’ambre. 

Il est aussi possible d’obtenir un Mau égyptien en France. Son prix varie entre 800 et 1800 euros.

mau egyptien

Le magnifique Mau égyptien

Ajoutez une touche féline et égyptienne à votre quotidien

Vous l’aurez compris, c’est en Égypte que le chat a été domestiqué en premier. Son rôle était si important qu’il fut peu à peu glorifié et idolâtré jusqu’à devenir une réelle divinité. 

Nous conclurons cet article par une citation de Terry Pratchett, écrivain britannique du XXe siècle, qui nous a beaucoup fait rire :

"Dans les temps anciens, les chats étaient vénérés comme des dieux. Ils ne l'ont pas oublié "

Enfin, si vous ne pouvez pas accueillir de chats égyptiens chez vous mais que vous souhaitez ajouter une touche d'Égypte antique à votre domicile, nous vous invitons à découvrir nos statuettes de chats égyptiennes en cliquant sur l’image ci-dessous.

Merci pour votre lecture ! 🐱

statuettes chat egyptien


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés